17/11/2006

Règles de typographie.

Voici quelques règles extraites du Manuel de typographie française élémentaire d'Yves Perrousseaux.

 

Abréviations

Règles générales

  • Une abréviation qui ne se compose que des premières lettres du mot se termine par un point :
    référence = réf.
  • Une abréviation qui se termine par la dernière lettre du mot ne comporte pas ce point final :
    boulevard = bd
  • L'abréviation des groupes de mots ne comporte pas de point final : s'il vous plaît : SVP ou svp
  • Il y a cependant des exceptions consacrées par l'usage.

 

On abrège

  • après Jésus-Christ, par apr. J.-C. ou apr. J-C
  • avant Jésus-Christ, par av. J.-C. ou av. J-C
  • article, par art. (ne s'abrège pas lorsqu'il s'agit de l'article premier de statuts ou de titres de lois)
  • bas de casse (minuscules), par bdc
  • basse tension, par BT
  • bon à tirer, par BAT
  • capitale (d'un pays), par cap.
  • capitale (majuscule), par CAP
  • c'est-à-dire, par c.-à-d. ou c-à-d
  • confer, par cf.
  • département, par dép.
  • environ, par env.
  • et cetera, par etc. (pas de points de suspension ni de répétition)
  • exemple, par ex.
  • faubourg, par fg
  • féminin, par fém.
  • figure, par fig.
  • habitants, par hab.
  • haute tension, par HT
  • hauteur, par H. ou haut. (H est le symbole de l'hydrogène)
  • hors taxes, par ht
  • idem, par id.
  • introduction, par introd.
  • largeur, par l. ou larg. (l veut dire litre)
  • longueur, par L ou par long.
  • Madame, par Mme
  • Mademoiselle, par Mlle
  • masculin, par masc.
  • Mesdames, par Mmes
  • Mesdemoiselles, par Mlles
  • Messieurs, par MM.
  • Monseigneur, par Mgr
  • Monsieur, par M. (et non pas par Mr.)
  • moyenne tension, par MT
  • numéro, numéros, par no, nos
  • nota bene, par NB
  • page, par p. (ne se répète pas : p. 127 et 128)
  • paragraphe, par § (ne se répète pas : § 4 et 5)
  • par intérim, par p.i.
  • par ordre, par p.o.
  • pour cent, par p. 100 ou par %
  • pour mille, par p. 1000
  • post-scriptum, par P-S
  • président directeur-général, par pdg
  • recto, par ro, verso, par vo
  • répondez s'il vous plaît, par RSVP
  • sans garantie du gouvernement, par SGDG ou sgdg
  • sans lieu ni date, par s.l.n.d.
  • siècle, par s.
  • société, par sté ou Sté
  • société anonyme, par SA
  • société à responsabilité limitée, par SARL
  • suivant(e)(s), par suiv.
  • supplément, par suppl.
  • taxe sur la valeur ajoutée, par TVA
  • téléphone, par Tél. ou tél.
  • toutes taxes comprises, par TTC

Points cardinaux

  • Nord, Sud, Est, Ouest : N, S, E, O ou W
    NE, NO, SE, SO ou SW, NNE, NNO, SSE, SSO ou SSW, NNE-SSE, etc.
    Ex. Ces gens sont originaires de l'Ouest. Il a marché plein sud.

Mesures légales (loi du 3 mai 1961)

 

Ces abréviations sont invariables au pluriel.

On abrège

  • ampère(s), par A
  • are(s), par a
  • centiare(s), par ca
  • centigramme(s), par cg
  • centilitre(s), par cl
  • centimètre(s), par cm
  • décalitre(s), par dal
  • décamètre(s), par dam
  • décibel(s), par dB
  • degré(s), par °
  • degré(s) Celsius, par °C (25 °C)
  • degré(s) Farenheit, par °F (80 °F)
  • franc(s), par F (1 F, 357 F, 675,24 F)
  • grade(s), par gr
  • gramme(s), par g
  • hectare(s), par ha
  • hectogramme(s), par hg
  • hectolitre(s), par hl
  • hectomètre(s), par hm
  • heure(s), par h (20 h, 20 h 30)
  • jour(s), par j ou par d
  • kilogramme(s), par kg (1 kg, 25,5 kg)
  • kilomètre(s), par km
  • kilomètre(s) par heure, par km/h
  • kilowatt(s), par kW
  • kilowatt(s)-heure, par kWh
  • litre(s), par l
  • mètre(s), par m, mètre(s) carré(s), par m2, mètre(s) cube(s), par m3
  • mètre(s) par seconde, par m/s
  • millibar(s), par mbar
  • millilitre(s), par ml
  • millimètre(s), par mm
  • minute(s), (angle) par '
  • minute(s), (temps) par min
  • quintal, quintaux, par q
  • seconde(s) (angle), par "
  • seconde(s) (temps), par s
  • stère(s), par st
  • tonne(s), par t
  • volt(s), par V
  • watt(s), par W

Nombres ordinaux

  • premier, premiers, première, premières : 1er, 1ers, 1re, 1res
  • deuxième, deuxièmes : 2e, 2es
    deuxième ou second : on emploie deuxième quand l'énumération peut aller au delà de deux et second quand l'énumération s'arrête à deux.
    ex. deuxième République, seconde mi-temps.
  • troisième, troisièmes : 3e, 3es
  • primo, secundo, tertio : 1o, 2o, 3o

Majuscules et minuscules

 

On compose avec une capitale initiale :

  • le mot qui commence une phrase ou une citation complète : elle lui demanda : "Avez-vous trouvé ce livre ?"
  • les patronymes, les prénoms, les surnoms.
  • les noms des peuples, les habitants des régions ou des agglomérations : les Espagnols, les Alsaciens, les Grenoblois. Par contre le nom des langues commence par une minuscule : l'espagnol, le français, le russe, l'arabe, etc.
  • On écrira donc : un agent de police, la commission des finances, l'état-major.

Organismes d'État

  • l'académie de Reims mais l'Académie de médecine
  • l'université René Descartes, l'université de Toulouse
  • la préfecture de Haute-Savoie
  • le Muséum d'histoire naturelle
  • le Collège de France
  • la Commission européenne
  • les Nations unies

Titres

  • le ministre de l'Éducation nationale
  • M. le professeur Morel

Sigles et acronymes

  • Les sigles ou acronymes ne comportent ni séparations ni points : EDF, RATP, SNCF, USA, HTML
    S'ils se prononcent aisément : Assedic, Euratom, Inserm, Unesco
  • On met l'accent sur les capitales (si la machine qu'on utilise le permet !)

Chiffres

  • La version 48 de l'EMBL contient 700 169 610 bases, 1 046 026 séquences, 181 343 sous-séquences, 114 821 références.
  • 995,55
  • Ce village, de 1245 habitants, possède 27 km de voies communales réparties sur une surface cadastrée de 25 500 ha 450 ca.
  • 1995 : 858 inscrits, 732 votants, 729 exprimés.
  • La fête sera cette année les 5, 6 et 7 août.
  • Un colloque sur l'oeuvre de Descartes est prévu le mardi 10 décembre 1996.
  • J'ai programmé l'enregistrement à 23 h 15.
  • Un moteur de 5 ampères sous 220 volts.
  • L'étain, d'une densité 7,2, fond à 232 °C et bout vers 2 250 °C.

On compose en chiffres romains:

  • les divisions principales d'un ouvrage,
  • les régimes politiques, dynasties, salons, conciles ...

 

On compose en lettres :

  • les nombres inférieurs à 10 : ce document comprend trois parties. Il y a quatre ans et deux mois, avait lieu...
  • les nombre employés comme substantifs : entrer en sixième
  • les fractions d'heures suivant les mots midi et minuit : midi vingt, minuit dix-sept
  • certaines expressions : les années soixante, la guerre de Trente ans

Chiffres composés

  • dix-huit, quatre-vingt-dix-sept, vingt et un
  • cent vingt-deux, trois cent trente et un
  • mille neuf cent quatre-vingt-seize
  • quatre-vingts mais quatre-vingt-un
  • trois cents mais trois cent dix ou sept cent mille

Téléphone, fax

  • Téléphone 01 44 50 26 18 - Fax 01 42 96 34 97

Adresse

  • Pour faciliter le tri postal, les adresses s'écrivent sans abréviations, sans majuscules accentuées et sans ponctuation. CEDEX signifie Courrier d'Entreprise à Distribution EXceptionnelle.

 

Ponctuation

  • Les phrases se terminent par un point final, un point d'exclamation, un point d'interrogation ou des points de suspension.
  • La virgule sépare les parties d'une proposition ou d'une phrase à condition qu'elles ne soient pas déjà réunies par les conjonctions et, ou, ni. Elle sépare les énumérations. Elle isole les mots mis en apostrophe. On ne met pas de virgule avant une parenthèse, un tiret ou un crochet.
  • Le point virgule sépare différentes propositions de même nature.
  • Le deux-points introduit une explication, une citation, un discours, une énumération.
  • Les points de suspension sont toujours au nombre de trois.
  • Les guillemets "informatiques" sont si simplifiés qu'il est impossible de respecter les règles typographiques françaises traditionnelles. Le point final se met avant ou après le guillemet fermant suivant le contexte, il n'est pas doublé.
  • Les parenthèses intercalent une précision dans la phrase.
  • Les crochets indiquent une précision à l'intérieur d'une parenthèse ou une coupure dans une citation.
  • Employé seul, le tiret signale chaque terme d'une énumération ou le changement d'interlocuteur dans un dialogue. Employés par paires, ils s'utilisent comme les parenthèses. En fin de phrase, le second tiret est supprimé avant le point final.

Les énumérations

  • elles sont introduites par un deux-points ;
  • les énumérations de premier rang sont introduites par un tiret et se terminent par un point-virgule, sauf la dernière par un point final ;
  • les énumérations de second rang sont introduites par un tiret décalé et se terminent par une virgule.

Les titres et intertitres

  • Quand le découpage des lignes permet d'en comprendre le sens, on ne met pas de point, de virgule ou de point virgule.

Espaces en usage avant et après les signes de ponctuation

  • Point et virgule sont suivis d'un blanc.
  • Point d'interrogation, point d'exclamation, point-virgule et deux-points sont suivis d'un blanc et précédés d'une "espace fine insécable". Ce caractère, auquel les professionnels de l'édition de texte sont justement attachés, existe dans les traitements de texte, peut être remplacé par un blanc dans les simples messages et par le caractère   en HTML.
  • Les guillemets ouvrants ou fermants sont, respectivement, précédés ou suivis d'un blanc.
  • Les parenthèses ou crochets ouvrants sont précédés d'un blanc.
  • Les parenthèses ou crochets fermants sont suivis d'un blanc.
  • Les apostrophes et traits d'union ne sont ni précédés ni suivis de blanc.
  • Le tiret est précédé et suivi d'un blanc.
  • Les points de suspension sont suivis d'un blanc.
Quelques règles de typographie française
 

Les abréviations :

 

Les nombres ordinaux :

Les exposants se mettent toujours en bas de casse.

  • premier : 1er
  • premiers : 1ers
  • première : 1re
  • premières : 1res

L'utilisation de 1er, 1re, etc. est cependant toléré.

  • deuxième : 2e
  • deuxièmes : 2es
    etc.

Les abréviations courantes :

 

En général, une abréviation composée des premières lettres du mot se termine par un point : exemple = ex.En revanche une abréviation qui se termine par la dernière lettre de son mot ne comporte par de point final : faubourg = fgQuelques exemples (et exceptions ) :

  • et cetera = etc.
  • idem = id.
  • Madame, Mesdames = Mme, Mmes
  • Mademoiselle, Mesdemoiselles = Mlle, Mlles
  • Monsieur = M. (Attention : Mr. = le mot anglais Mister)
  • Messieurs = MM.
  • numéro, numéros = no, nos (il s'agit de la lettre o en exposant)
  • téléphone = Tél. ou tél.
  • franc(s) = F (capitale, sans point et invariable)
  • gramme(s) = g (bas de casse, invariable)
  • centimètre(s) = cm (bas de casse, invariable)
  • heure(s) = h (en bas de casse, même dans un texte en capitales)
    jour(s) = j (bas de casse, invariable)
  • kilogramme(s) = kg (bas de casse, invariable)
  • kilomètre(s) = km (bas de casse, invariable)
  • kilomètre(s) par heure = km/h (bas de casse, invariable)
  • mètre(s) = m (bas de casse, invariable)
  • seconde(s) = s (bas de casse, invariable)
  • tonne(s) = t (bas de casse, invariable)

 


 

Les capitales et les bas de casse :

 

Attention: en français, les capitales doivent être accentuées.

 

On utilise une capitale intiale :

  • en début de phrase ou de citation complète: Il se tourna vers elle, et dit: "Que pouvons-nous faire?"
  • pour les patronymes, les prénoms, les surnoms : Il connaissant Henri Dupont, dit le Cerveau
  • les noms des peuples, des habitants d'une région ou d'une ville prennent une capitale, en revanche, les noms des langues restent en bas de casse : Les Espagnols, les Bretons, les Berlinois, mais le français, l'allemand, l'italien
  • les noms des voies : la rue Belle
  • les monuments publics : le Quai des Orfèvres, l'Arche de la Défense
  • les noms communs employés dans un sens absolu ou en noms propres : Les agents du Trésor ne sont pas des tendres, que Justice soit faite
  • l'église prend une capitale lorsqu'il est fait référence au pouvoir spirituel, mais n'en prend pas lorsqu'il s'agit d'un lieu de culte ou d'un bâtiment : L'Église de Rome, un homme d'Église, mais l'église du village
  • les organismes d'état uniques (dont la compétence s'étend à tout le territoire) prennent des majuscules (attention : seul le premier mot nécessaire à son identification porte une capitale initiale ainsi que l'adjectif qui le précède, les autres mots s'écrivent en bas de casse).
  • En revanche, les organismes d'état multiples sont des noms communs et s'écrivent donc en bas de casse : les Archives nationales, l'Assemblée nationale, la Bibliothèque nationale de France, le Conseil constitutionnel, la Haute Cour de Justice, mais la chambre de commerce de Paris, le conseil général, la cour d'appel de Pau, la préfecture de Bordeaux, l'état-major, etc.
  • Les organismes internationaux obéissent à la même règle que les organismes d'état : L'Agence européenne pour l'énergie nucléaire, l'Association européenne de libre-échange (AELE), le Bureau international du travail (BIT), le Parlement européen, etc.
  • les sigles sont formés de la capitale initiale des différents mots qui composent chaque nom. Désormais, on les compose sans espace ni points : CNCF, EDF, CNPF, USA, etc.
  • les dénominations d'une dignité, charge, grade ou fonction sont des noms communs : ils s'écrivent en bas de casse : le général de brigade, le ministre de l'Éducation nationale, le maire de Paris, etc.
  • les titres d'oeuvres et de journaux s'écrivent en entier et en italiques (si le texte est en romain) ou en romain (si le texte est en italique) : J'ai relu Rastoin, prince d'Arnukie de Jean-Louis Lavallard; J'aime beaucoup Sur les chemins de l'homme d'Ysabel Lorans
  • Cette dernière règle ne s'appliquent pas aux codes et aux livres sacrés qui s'écrivent toujours en caractères romains : la Code de la route, le Code civil, la Bible, le Coran, etc.

 


 

L'écriture des nombres / dates :

 

les chiffres arabes sont utilisés pour :

  • les quantités (à ce propos, les milliers sont normalement séparés par un quart de cadratin, et la partie décimale est séparée de la partie entière par une virgule et un quart de cadratin) : Ce film a été vu par 125 250 spectateurs.
  • les dates (sauf les mois), les heures, les âges : Le rendez-vous est pour le 6 août, à 8h15. J'aurai 30 ans cette année.
  • les années : 1989 est une bonne année pour le vin.
  • les chiffres romains sont utilisés pour :
  • les divisions principales d'un ouvrage (théâtre, chants, chapitres, documents, fascicules, etc.) :
    L'acte II du Mariage de Figaro.
  • les millénaires :
    Le IIe millénaire.
  • les régimes politiques, dynasties, etc :
    La IIIe République.
  • les numéros dynastiques :
    Henry IV.

on écrit en toutes lettres :

  • les nombres commençant une phrase :
    Cent quatre personnes s'étaient attablées...
  • les nombres inférieurs à 10 :
    Il y a deux ans exactement.
  • les nombres employés comme substantifs :
    Jouer le sept de carreaux, prendre un billet de deuxième classe.
  • en dessous de cent, les différents éléments qui composent un nombre sont reliés soit par un trait d'union soit par et :
    dix-huit, vingt et un, cinq cent dix-huit

 

La ponctuation :

 

Remarques générales :

  • Le point termine la phrase. On ne met cependant pas de point final après le point d'exclamation, le point d'interrogation et les points de suspension : ces trois signes jouent déjà le rôle de point final.

  • La virgule sépare les parties d'une proposition ou d'une phrase, à la condition qu'elles ne soient pas déjà réunies par les conjonctions et, ou, ni. On ne met pas de virgules avant une parenthèse, un tiret ou un crochet.

  • Les points de suspension sont toujours au nombre de trois.

  • Attention, on ne met pas de point de suspension après « etc. »Les guillemets français sont : «et ». A ne pas confondre avec les guillemets anglais : ". Cependant, le français utilise les guillemets anglais pour mettre en valeur un texte venant à l'intérieur d'un autre texte déjà entre guillemets.

  • Le point final vient avant ou après le guillemet fermant en fonction de la construction du texte. Les crochets peuvent être utilisés pour indiquer une précision à l'intérieur d'une parenthèse, ou pour matérialiser une coupure de texte dans une citation ([...]).

  • Les tirets signalent le changement d'interlocuteur d'un dialogue ou les termes d'une énumération. Ils peuvent également s'utiliser comme parenthèses dans certains textes.


Un petit lexique.

 

Bas de casse :

On appelle bas de casse tous les caractères qui ne sont pas en majuscules (donc, les lettres minuscules).À l'origine, les caractères d'imprimerie étaient rangés dans un meuble comportant des petits casiers (les « cassetins »). Les lettres capitales étaient toujours rangées dans les cassetins du haut, on les appelait donc les « hauts de casse », les lettres minuscules en bas. Elles portaient donc le nom de « bas de casse ».

 

Cadratin :

Espace d'une valeur égale à celle du corps typographique utilisé. Par exemple, si vous utilisez une police 11, le cadratin vaudra 11 points. Le quart de cadratin vaudra donc 1/4 du cadratin utilisé.

 

Point Didot / métrique / pica :

Mesures typographiques. On mesure en particulier les différents corps de police de caractères en nombre de points (corps 11, 12, etc.). Le point Didot a été créé en 1785 par françois Ambroise Didot et équivaut à 0,3759 mm. Le point métrique a été défini en 1790 et équivaut à 0,4 mm. Le point pica est d'origine anglo-saxonne et vaut 0,35135 mm. (division en 72 parties de l'Inch).

 

Le Cicéro ou douze :

Mesure typographique correspondant à 12 points Didot.

 

Le Pica :

Mesure typographique correspondant à 12 points pica.

 

Espace normale :

Espace réalisée en tapant sur la barre d'un clavier de machine à écrire ou de micro-ordinateur. Cette espace est sécable. Il est à noter qu'en typographie, espace est normalement un mot féminin.

 

Espace insécable :

Espace qui ne peut pas être coupée (par une fin de ligne par exemple).

 


 

Une bibliographie :  

  • Manuel de Typographie française élémentaire, de Yves Perrousseaux,
    Atelier Perrousseaux éditeur, 1996
    Abrégé du code typographique à l'usage de la presse,
    Éditions du centre de formation et de perfectionnement des journalistes, 1989
  • Manuel de typographie et de mise en page, de François Richaudeau
    Éditions Retz, 1989
  • Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale,
    Éditions de l'imprimerie nationale, 1990
  • Code typographique,
    Fédération CGC de la communication, 1993
  • L'écriture et le livre, de Karen Brookfield, Collection Les Yeux de la découverte », Gallimard, 1993
  • Traité de ponctuation française, de Jacques Drillon, Gallimard, 1991
  • La ponctuation, de Nina Catach, Éditions Que sais-je, n· 2818, 1996 (Édition revue et corrigée).

 


 

En pratique :

 

Pour les utilisateurs de PC :

Il faut taper un code sur le pavé numérique en maintenant la touche " Alt " enfoncée (Touche située à gauche de la barre d'espace).

 

  • Alt 0171 guillemet français ouvrant : «
  • Alt 0187 guillemet français fermant : »
  • Alt 0151 tiret cadratin : —
  • Alt 0169 symbole copyright : ©
  • Alt 0192 A accent grave : À
  • Alt 0194 A accent circonflexe : Â
  • Alt 0196 A tréma : Ä
  • Alt 0199 C capitale cédille : Ç
  • Alt 0200 E accent grave : È
  • Alt 0201 E accent aigu : É
  • Alt 0202 E accent circonflexe : Ê
  • Alt 0203 E tréma : Ë
  • Alt 0206 I accent circonflexe : Î
  • Alt 0207 I tréma : Ï
  • Alt 0212 O accent circonflexe : Ô
  • Alt 0214 O tréma : Ö
  • Alt 0217 U accent grave : Ù
     

16:47 Écrit par Lucky Skywalker dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : typographie |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.