26/11/2006

H2PIA, une ville à l'hydrogène.

Le Danemark projette de réaliser une nouvelle ville utopique, baptisée H2PIA, fonctionnant uniquement grâce à l’hydrogène, énergie gratuite et renouvelable produite grâce au soleil et au vent. Ce carburant vert devrait alimenter les maisons, les commerces, les bâtiments publics, les voitures particulières et les infrastructures routières. Il ne devrait en outre produire aucun déchet résiduel nuisible puisque, une fois utilisé, il se transformerait en eau, elle-même recyclable en nouvelle source d’énergie…

Les maisons et bâtiments de cette cité possèderaient chacun leur propre éolienne et, grâce à leurs formes courbes, profiteraient au mieux de l’énergie solaire.

 

utopie01

 

Les villas « plugged » (branchées sur le réseau ) s’alimenteraient à la station centrale d’oxygène. Ces résidences communautaires seraient situées en centre urbain et destinées essentiellement aux jeunes citoyens de cette nouvelle ville.

Les villas « unplugged » (débranchées de tout réseau) produiraient et recycleraient seules leur énergie. Implantées en périphérie, elles seraient réservées à des familles de quatre à cinq personnes.

 

utopie02

 

 

 

 

 

Cette ville utopique répond aux soucis écologiques de notre temps en proposant un concept basé sur l’utilisation d’une énergie alternative. Une véritable utopie du Troisième millénaire qui fait place aux utopies architecturales et urbanistiques du Vingtième siècle et aux utopies sociales du Dix-neuvième.

Lien: http://www.h2pia.com

22:43 Écrit par Lucky Skywalker dans Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : urbanisme |  Facebook |

Commentaires

si ce rêve pouvait devenir realité....
Il y a en tout cas encore plein d'idées dans la tête de l'homme....

Écrit par : L'éternelle optimiste | 26/11/2006

ce projet n'est pas un projet d'urbanisme, ni de société à moins que ces promoteurs imaginent qu'une ville ne contient que des "jeunes", riche, qu'elle est agréable lorsqu'elle est zonée (pratique du zonage très répandue en France après guerre avec les conséquences spatiales et sociales que l'on connait).
le projet ne répond qu'à une seule question, à mon avis, la gestion de l'énergie et élude entièrement le volet social du développement rural

Écrit par : voisin de ville | 08/07/2009

Le soucis est qu'à l'heure d'aujourd'hui, aucun conduit n'est assez durable dans le temps et écologique pour véhiculer l'hydrogène...

Écrit par : architecte | 21/02/2013

Les commentaires sont fermés.