10/02/2007

Les nouvelles Galeries Anspach.

La Ville de Bruxelles a délivré son permis d'urbanisme au projet de démolition-reconstruction des Galeries Anspach. Il prévoit notamment une rue commerciale couverte qui reliera l'avenue Anspach et la place de la Monnaie. Le bâtiment accueillera un casino, un hôtel et des appartements. Les travaux débuteront au premier semestre 2007 pour s'achever début 2009.

 

anspach~2

 

Un relifting en profondeur des anciennes galeries est prévu. Les façades du XIXe siècle seront maintenues, le reste du bâtiment sera quant à lui entièrement détruit et reconstruit. Une rue commerciale couverte (8.500 m2) traversera la galerie de part et d'autre. Ce pôle commercial n'est pas l'unique atout de ce projet ambitieux. Le Brussels Casino, provisoirement installé dans l'ancienne salle de la Madeleine, ainsi que ses salles de jeux, salle de spectacle et son restaurant panoramique, occupera près de 12.000 m2. Un hôtel quatre étoiles de 140 chambres (7.000 m2) y verra également le jour.

 

Enfin, projet mixte oblige, 3.500 m2 seront dédiés au logement : 23 appartements de luxe avec vue sur la Monnaie. Le projet devrait coûter 32 millions d'euros et sera entiè­rement financé par des investisseurs privés. La Ville ayant cédé le terrain par un bail em­phytéotique de 99 ans.

 

(Article paru dans Construction - février 2007)

 

Commentaire:

 

Avec du vieux, on fait du neuf... Notre capitale ne mériterait-elle pas un peu plus d'audace et de modernité? Nous sommes au 3ème millénaire, que diable!...

18:45 Écrit par Lucky Skywalker dans Architecture | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : architecture, bruxelles |  Facebook |

Commentaires

Monsieur J'apprécie que l'on conserve le patrimoine architectural (façade). C'est un beau projet urbanistique. Bravo!

Écrit par : Mertens | 17/07/2008

nouveau Ce projet me semble pas mal du tout: ils enlèvent l'affreuse passerelle reliant les belles façades de 1920 à l'horrible bâtiment administratif fonctionnel des années 60 en face de la Monnaie. Garder les façades était le minimum dans ce centre historique.

Écrit par : joel | 23/08/2008

Les commentaires sont fermés.