04/08/2008

Michel Peyramaure: L'Auberge Rouge.

Photo [web520]

Michel Peyramaure.


Michel Peyramaure est né à Brive, en Corrèze, en 1922. A sa sortie du collège, il travaille dans l'imprimerie de son père puis devient journaliste à La Montagne, avant de se consacrer à la littérature.


Son premier roman, Paradis entre quatre murs, paraît en 1954. Une cinquantaine d'autres suivront, marqués par son goût pour l'histoire de France — celle de ses pro­vinces en particulier — et pour la littérature de terroir. Au début des années quatre-vingt, il fonde, avec Claude Michelet et Denis Tillinac, l'École de Brive, un mouve­ment d'écrivains du terroir, tous Corréziens, qui renouent avec la tradition romanesque et populaire du xixe siècle. Il est également l'auteur de biographies (Henri IV, Cléo­pâtre, Suzanne Valadon).


Michel Peyramaure a reçu en 1979 le Grand Prix de la Société des gens de lettres pour l'ensemble de son oeuvre. Écrivain « régional », il dit avoir « les deux pieds en Corrèze ».


Résumé.


Complètement isolée dans la lande des Cévennes, une longue bâtisse grise, tassée sur ses secrets : le fameux coupe-gorge de Peyrebeille, "L'Auberge rouge".


2 octobre 1833 : trois têtes tombent sous le couperet de la guillotine. Justice est faite. Les assassins viennent de payer enfin leurs horribles forfaits : une cinquantaine de meurtres, plus sanguinaires les uns que les autres.


Et pourtant... En refermant ce livre, on ne peut s'empêcher de se demander si cette triple exécution n'a pas finalement été la plus grande erreur judiciaire du XIXème siècle.

En suivant au plus près les témoignages rap­portés par des chroniqueurs de l'époque, à défaut de pouvoir s'en remettre aux archives du procès, mystérieusement disparues, Michel Peyramaure réanime avec conviction et origi­nalité les fragments figés de cet énigmatique puzzle.

18:00 Écrit par Lucky Skywalker dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.