20/12/2008

Le monde de Philippe Starck

Philippe Starck est très certainement l'un des plus grands designers de ce début de troisième millénaire. Partout sur la planète, il aménage des lieux les plus divers: musées, hôtels, restaurants, bars, night-clubs, etc.

07-08starck_lg [Web520]

 

Voici une sélection (évidemment non exhaustive) de ses plus belles réalisations:

Hôtels:
Londres: Hôtel Sanderson (2000): www.sandersonlondon.com
Londres: Hôtel St.Martin's Lane (1999): www.stmartinslane.com
New York: Hôtel Hudson (2000): www.hudsonhotel.com
Los Angeles: Hôtel Mondrian (1997): www.mondrianhotel.com

Bars, restaurants:
Los Angeles: S Bar (2007): www.sbe.com/sbar
Los Angeles: Restaurant Katsuya (2007): www.sbeent.com/katsuya

Musée:
Pays-Bas: Musée d'Art de Groningue (1994): www.groningermuseum.nl

sanderson [Web520]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Londres: Hôtel Sanderson

13:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Design | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hotel, bar, restaurant, musee, starck |  Facebook |

17/11/2008

La connaissance selon Einstein.

La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information.

Albert Einstein.

einstein

 

13:19 Écrit par Lucky Skywalker dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : einstein |  Facebook |

07/11/2008

Anatole France

Pour que la vie soit grande et pleine
Il faut y mettre le passé et l'avenir.
Nos oeuvres, il faut les accomplir
En l'honneur des morts et dans la pensée
De ceux qui naissent.
Et nous participerons ainsi de ce qui fut,
De ce qui est et de ce qui sera.

Anatole France

anatole france [web520]

14:01 Écrit par Lucky Skywalker dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : anatole france |  Facebook |

03/11/2008

Le vrai nom de Picasso.

picasso2Picasso est actuellement à l'honneur puisque trois expositions lui sont consacrées à Paris:

Picasso et les maîtres:galeries nationales du Grand Palais, Paris (VIIe), jusqu'au 2 férier 2009.

Picasso/Delacroix: Femmes d'Alger: Musée du Louvre, Paris (Ier), jusqu'au 2 février 2009.

Picasso/Manet: Le Déjeuner dur l'Herbe: Musée d'Orsay, Paris (VIIe), jusqu'au 1er février 2009.

Si tout le monde connaît cet immense artiste sous le nom de Pablo Picasso, son nom complet était à lui seul déjà toute une histoire: Pablo Diego José Francisco de Paula Juan Nepomuceno Crispin Crispiniano de la Santisima Trinidad Ruiz Blasco Picasso y Lopez.

18:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Peinture | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : musee, orsay, grand palais, manet, picasso, paris, exposition, delacroix, louvre |  Facebook |

13/10/2008

SP3 est-il intallé?

temp windowsLorsque Windows Update est configuré pour télécharger automatiquement les mises à jour de Windows, celui-ci doit en principe installer le Service Pack 3.

Pour vérifier si celui-ci est bien installé, deux méthodes sont disponibles:

1. Première méthode:

- dérouler le menu Démarrer
- faire un clic droit sur Poste de travail
- cliquer sur Propriété

La mention SP3 doit normalement y être indiquée.

2. Deuxième méthode:

- dérouler le menu Démarrer
- cliquer sur Panneau de configuration
- double-cliquer sur Ajout/Suppression de programmes
- cocher la case Afficher les mises à jour
- faire défiler la liste vers le bas

Toutes les mises à jour effectuées par Windows Update s'affichent avec éventuellement le Service Pack 3 si celui-ci est installé.

16:56 Écrit par Lucky Skywalker dans Informatique | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : service pack 3, windows, sp3, mise a jour, update |  Facebook |

25/09/2008

Louis Perrier - L'exil de la Joconde

exil joconde [web520]L'auteur 

Louis Perrier a publié un livre pour la jeunesse, L'Homme aux poupées, avant d'écrire Le Pain de mémoire (Albin Michel,1999). L 'Exil de la Joconde est son deuxième roman pour adultes. 

Le livre 

1942. Face à la rapacité des Allemands et aux menaces de bombardements, le conservateur du musée du Louvre décide de mettre à l'abri ses toiles les plus célèbres en les cachant dans des demeures privées. Pour Roland Courrèges, qui voyait ses vingt ans comme un perpétuel été, c'est la fin des vacances. Parce qu'il veut échapper au STO et qu'il parle allemand, il est chargé d'accompagner quelques chefs-d'oeuvre - dont la fameuse Joconde - au château de Montai dans le Lot. C'est le début pour lui d'une rocambolesque aventure où, entre héroïsme et passion, il va peut-être vivre ses plus belles années... Dans ce roman aux multiples rebondissements, Jean-Louis Perrier fait revivre un épisode méconnu et passionnant de la Résistance: la sauvegarde du patrimoine artistique de la France.

cranach_venus [web520]


Cranach - Vénus

Extrait 

Les gens étaient admis par groupes de cinq dans une grande pièce où, sous des voûtes monumentales, une immense baie s'ouvrait sur la vallée. Je n'avais pas encore eu l'occasion de voir le premier tableau présenté : la Vénus de Cranach. Aussi sa découverte fut-elle un choc pour moi, ainsi que pour ceux qui s'avancèrent précautionneusement, je pus le vérifier en voyant leurs visages. Négligeant la jeune femme nue du premier plan, plate de poitrine, au pubis discrètement ombré et aux cheveux fins et blonds cascadant jusqu'au fessier, les yeux se portaient invariablement sur l'arrière-plan du tableau. L'instituteur de Saint-Jean, le premier, en fit la remarque : ce paysage allemand aurait pu être la synthèse de plusieurs panoramas fameux des environs. Juché sur une falaise abrupte, le château surplombait une ville. Si on imaginait cette ville fortifiée sans ses remparts, on voyait un Roc Amadour tranquillement assis en bord de rivière. Un Roc Amadour reflété dans une eau limpide où le vert des feuillages aurait laissé bouillonner à ses pieds la traîne, inversée, bleue et verte, d'une rêverie de fortifications et de temples aux bulbes effilés, l'hésitation d'un peintre nordique entre Europe et Asie.

En écrivant ces lignes, je crains que leur lecture n'eût suscité chez mon maître de l'irritation car, dès le début de son séjour parmi nous, il témoigna d'un agacement amusé devant notre propension à considérer les paysages de chez nous comme le maître-étalon de la beauté et de l'harmonie.

L'autre chef-d'oeuvre présenté produisit un effet aussi saisissant que le Cranach. Hourens, contre les conseils de plusieurs, avait décidé de montrer La Vierge au chancelier Rolin de Jan Van Eyck, bien que sa perte eût constitué un dommage inexpiable pour un conservateur.

Le tableau s'ouvrait sur une rivière. Le regard n'y glissait qu'après avoir distingué le visage puissant d'un homme d'âge mûr, en adoration devant une vierge à l'enfant. Face au Van Eyck, la vallée où la Dordogne était envahie de barques enrubannées. Dans la perspective du tableau aussi, un fleuve serpentait sous le pont aux arches douces, allait perdre ses eaux dans un entremêlement de montagnes bleutées. Les berges, étagées de vallons abrupts piquetés d'arbres aux verts éteints, montraient les mêmes nuances de vert, un peu roussâtre, que les collines autour de Castelnau; les fortifications des ponts du tableau présentaient les mêmes ocres que le chemin de ronde, visible par la fenêtre d'où montaient des exclamations joyeuses et de la musique militaire.

vaneyck [web520]


Jan Van Eyck - La Vierge au Chancelier Rolin

18:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : joconde, van eyck, cranach |  Facebook |

24/09/2008

Vauban

Vauban [web520]Daniel Halévy - Vauban
Editions Bernard Grasset - 1924

Extrait.

Cet homme au nom si populaire, que savons-nous de lui ? quel fut son style, et l'accent de sa voix ? Nous l'igno­rons. Vauban est un symbole dont l'être nous échappe. Dans ce siècle qui s'est raconté, qui s'est montré avec génie, Vauban passe, on le voit à peine. Madame de Sévigné ne semble pas l'avoir connu. La Cour intéresse; Vauban n'en est pas. S'il vient â Versailles, c'est pour affaire pres­sante, et son séjour est bref. Il y est aussi gauche que Jean Bart glissant avec ses clous sur le parquet de la galerie des glaces ; comme le marin sent la marée, Vauban le maçon sent le plâtre et la terre. Il est toujours au loin, dans la neige, dans la boue ; s'il ne combat pas, il construit, voyage et lève des plans. Vauban s'est dévoué à son oeuvre, il y a disparu. Cette oeuvre même nous demeure inconnue. Versailles, tout concentré, visible, est un spectacle à jamais éclatant. Nous visitons, nous vénérons Versailles. Or savons-nous que Louis XIV a construit un ensemble plus grandiose encore, aussi logique, plus puissant, presque aussi beau ? Cet étonnant ensemble soustrait à notre vue par l'immensité même, c'est la frontière de la vieille France, c'est ce savant et subtil réseau de places fortes, de plaines inondables, de batteries, de canaux ; cette cuirasse de pierre, d'eau, de terre, de feux croisés, qui a dessiné la France, qui la dessine encore. Nous n'en apercevons jamais qu'un détail, la pente d'un talus, l'écusson d'une entrée. Ce détail souvent nous gêne et nous le détruisons : tel bastion est rasé et telle porte tombe. Pais nous avons beau faire, l'oeuvre est toujours debout, plus haute que nos atteintes.

18:45 Écrit par Lucky Skywalker dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vauban |  Facebook |