21/08/2008

Lien web musée virtuel

Musée virtuel

 

http://www.rpi-virtuell.net/arbeitsbereiche/artothek/foyer.htm

14:38 Écrit par Lucky Skywalker dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Références web voyages

http://www.pocketvox.com/

 

Visites guidées des grandes villes européennes en audio (téléchargement payant 5€ la visite)

Voir site de Trends tendances : http://www.trends.be/FR/siteweek/siteweek.asp

----------------------

http://wikitravel.org/fr/Accueil

 

Site de voyage sur le principe de l’encyclopédie Wikipédia

Page de trends tendances :

http://www.trends.be/FR/siteweek/siteweek.asp?siteID=12260

 

 

http://www.abondance.com/

 

Site consacré au référencement et aux moteurs de recherche

14:36 Écrit par Lucky Skywalker dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/08/2008

Musées Gallo-romains

Différents musées consacrés à la période gallo-romaines peuvent être visités en Belgique:

aubechies

L'Archéosite d'Aubechies.

Ce musée en plein air propose des reconstitutions de maisons, fermes et sanctuaires formant un véritable village gallo-romain. Des figurants en costume reconstituent la vie quotidienne de nos ancêtres par des démonstrations de fabrication du pain ou de la bière, de cuisson du bronze et de battage du fer, etc.

www.archeosite.be


arlon

Le Musée archéologique d'Arlon.

Ce musée d'Arlon est surtout connu pour sa superbe collection de sculptures gallo-romaines et pour ses vestiges de l'âge du fer.

www.ial.be


musée des celtes

Le Musée des celtes de Libramont.

Les collections de ce musée sont surtout connues pour ses parures, ses armes, ses céramiques et son char de combat qui ont été retrouvés dans la région.

www.museedesceltes.be


treignes bannierevillagemusee

Le Musée du Malgré-Tout à Treignes.

Le village de Treignes, situé dans le sud de l'Entre-Sambre-et-Meuse, est réputé pour ses nombreux musées dont celui du Malgré-Tout qui, avec ses expositions thématique et son parc reconstituant les différents habitats de nos ancêtres, propose aussi une collection de vestiges des âges de la pierre, du métal et de la période gallo-romaine.

http://users.skynet.be/cedarc


virton banniere

Le Musée Gaumais de Virton.

La pièce maîtresse de ce musée est sans conteste la fameuse moissonneuse des Trévires. Les collections de l'âge du fer et de l'époque gallo-romaine n'en sont pas moins intéressantes, notamment avec un chaudron en bronze du Ier siècle avant J.-C.

www.museesgaumais.be


bruxelles fr_logo_header

Les Musées Royaux d'Art et d'Histoire à Bruxelles.

Situé dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles, ce musée propose entre autre une superbe collection de pièces rares dont un char de combat et différentes pièces de l'arnachement militaire gaulois.

www.kmkg-mrah.be


tongres

Musée gallo-romain de Tongres.

Un nouveau musée s'ouvrira au printemps 2009: dans un cadre plus moderne et sur une superficie doublée, il présentera ses plus belles collections dont le trésor de Beringen et elui des Eburons.

www.galloromeinsmuseum.be


ferme

La ferme gauloise de Destelbergen (Volderrede).

La réplique d'une ferme ménapienne de l'époque romaine a été édifié dans les environ de Gand. Mais tout le décor naturel de l'époque a également été reconstitué, notamment par des cultures d'orge et d'épeautre.

www.gallischehoeve.be


pam

Musée archéologique de Velzeke (PAM).

Le Musée archéologique de Velzeke, particulièrement moderne, présente notamment une collection d'habits gaulois reconstitués, un jardin romain, des monnaies nerviennes et toute une collection d'objets découverts dans le région.

www.oost-vlaanderen.be/pam/v-museum.htm


18:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musee, gaulois, romains, gallo-romain |  Facebook |

13/08/2008

Ce que Louis XIV pensait des femmes

louis par lui memeMorceaux choisis du Roi avec introduction et commentaires par Michel Déon de l'Académie française.

Louis XIV est le plus célèbre et le plus méconnu des rois de France. Si, pendant son règne, il a eu raison de ses adversaires, ceux-ci ont eu raison de lui après sa mort: jansénistes, quiétistes, protestants se sont unis pour le défigurer.

Il suffit pourtant d'ouvrir les Mémoires, de lire la correspondance, de l'écouter parler avec ses contemporains, pour découvrir l'homme et lui vouer une admiration grandissante.

Il est le père de la france moderne, celle des industries comme celle des Lettres et des Arts. Il lui a donné ses limites naturelles, il a forcé l'Europe à respecter ses armées et sa flotte, il a noué et dénoué des alliances avec une étonnante prescience du destin. Il a doté le pays d'une administration, maté le trublionisme de la noblesse, réisté à la tentation du schisme, bâti des palais et voulu des jardins dont la splendeur est aujourd'hui encore une des plus sûres gloires de la France.

Michel Déon.

Michel Déon est né à Paris en 1919. Après avoir longtemps séjourné en Grêce, il vit en Irlande. Il a reçu le prix Interallié en 1970 pour Les poneys sauvages et le Grand Prix du Roman de l'Académie française en 1973 pour Un taxi mauve. Il a publié depuis Le jeune homme vert, Les vingt ans du jeune homme vert, Un déjeuner de soleil, Je vous écris d'Italie..., La montée du soir, et rassemblé quelques souvenirs dans Mes arches de Noé et Bagages pour Vancouver. Il est membre de l'Académie française depuis 1978.

Extrait.
Ce que Louis XIV pensait des femmes.

louis XIVDès lors que vous donnez la liberté à une femme de vous parler des choses importantes, il est impossible qu'elles ne nous fassent faillir. La tendresse que nous avons pour elles, nous faisant goûter leurs plus mauvaises raisons, nous fait tomber insensiblement du côté où elles penchent; et la faiblesse qu'elles ont naturellement, leur faisant souvent préférer des intérêts de bagatelles aux plus solides considérations, leur fait presque toujours prendre le plus mauvais parti. Elles sont éloquentes dans leurs expressions, pressantes dans leurs prières, opiniâtres dans leurs sentiments, et tout cela n'est souvent fondé que sur une aversion qu'elles auront pour quelqu'un, sur le dessein d'en avancer un autre, ou sur une promesse qu'elles auront faite légèrement.

Le secret ne peut être chez elles dans aucune sûreté : car si elles manquent de lumières, elles peuvent par simplicité découvrir ce qu'il fallait le plus cacher; et si elles ont de l'esprit, elles ne manquent jamais d'intrigues et de liaisons secrètes. Elles ont toujours quelque conseil particulier pour leur élévation ou pour leur conservation, et elles ne manquent point d'y étaler tout ce qu'elles savent, autant de fois qu'elles en croient tirer quelque raisonnement pour leurs intérêts.

 

18:00 Écrit par Lucky Skywalker dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : femme, louis xiv |  Facebook |

12/08/2008

Louis XIV a dit...


La décision a besoin d'un esprit de maître et il est sans comparaison plus facile de faire ce que l'on est, que d'imiter ce que l'on n'est pas.


Il vaut mieux faire des fautes légères en vous conduisant par vos propres mouvements, que de les éviter en suivant trop exactement ce qu'on vous inspire.


Ce qui est grand et beau quand nous le pouvons par l'état où se trouvent nos finances, devient chimérique et ridicule quand nous ne le pouvons pas.


18:30 Écrit par Lucky Skywalker dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : louis xiv |  Facebook |

08/08/2008

Napoléon a dit...

Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille. 

Napoléon Bonaparte.

18:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Citations | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : napoleon, bonaparte |  Facebook |

07/08/2008

Janine Boissard: Les Trois Amours de Napoléon.

Photo (4) [web520]JANINE BOISSARD

Dès l'âge de vingt ans, Janine Boissard commence sa carrière d'écrivain sous le nom de Janine Oriano, son nom de femme mariée. Avec B comme Baptiste, elle est la première femme à publier dans la collection «Série Noire». En 1977, la grande saga L'esprit de famille, publiée cette fois sous son nom de Jeune fille, la fait connaître du grand public. Parallèlement elle écrit pour la télévision.

Les chambardements dans la famille, les problèmes de couple et la place de la femme moderne dans le monde du travail sont les thèmes le plus souvent abordés par Janine Boissard dans ses romans. Parmi ses plus grands succès, on. retiendra Une femme en blanc (1996), suivi de Marie-Tempête (1998) et de La Maison des enfants (2000). Mère de quatre enfants, Janine Boissard a publié récemment, après Histoire d'amour (Robert Laffont, 2003), le premier tome d'une nouvelle saga, La chaloupe (Robert Laffont, 2005).

RESUME.

Voici Joséphine de Beauharnais, douce créole auréolée de sensualité. Voici Marie Walewska, Polonaise passionnée qui s'était juré de n'avoir jamais qu'un seul amour: son pays. Voici Marie-Louise d'Autriche, femme-enfant sacri­fiée à la raison d'Etat. Et puis voici l'homme des conquêtes, celui que toutes trois auront aimé, Napoléon. Un empereur dont le regard, inexorablement, se tourne vers une toute autre maîtresse: l'Histoire.

Le livre de Janine Boissard ne se contente pas de raviver l'éclat tragique de la saga napoléo­nienne. Il lui donne des reflets inédits et inou­bliables à travers le regard de trois femmes d'exception.

Également chez Pocket : Charlotte et Millie, Histoire d'amour; La Maison des enfants, Marie-Tempête et Une Femme en blanc.

EXTRAIT.

Un matin, vous ouvrez les yeux et vous ne reconnaissez rien. En apparence, tout est comme à l'accoutumée: c'est bien là votre table à écrire, et ici le secrétaire décoré de génies ailés que vous aimez à caresser du doigt. L'acajou de la commode, la moire des rideaux, jouent pareillement avec la lumière, et la pendule mâchonne les secondes de sa voix fami­lière; pourtant, ce décor, il vous semble le voir pour la première fois.

C'est le regard de votre cœur qui a changé.

Nous voyons avec notre cœur aussi et ce regard-là, plus profond, il arrive que le quotidien l'assoupisse. Le jour où une personne ou un événe­ment, sortant de l'ordinaire, l'éveille, nous ressen­tons alors l'impression de vivre enfin. Une mienne parente, qui avait vu la mort de près, ne cessait de répéter avec émerveillement: «Mais je n'existais pas vraiment, je dormais, je dormais...»

18:15 Écrit par Lucky Skywalker dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |