22/07/2008

Alain Baraton: Le Jardinier de Versailles

Perso0002 [Web520]Alain Baraton 

Jardinier en chef du Domaine national de Trianon et du Grand Parc de Versailles, Alain Baraton, cinquante et un ans, travaille depuis trente ans dans ces lieux. Il tient la chronique hebdomadaire de jardinage sur France Inter. 

Le Jardinier de Versailles 

Dans ce livre, le premier jamais écrit par un jardinier de Versailles, Alain Baraton nous raconte son itinéraire personnel mais aussi l'histoire de ce parc prestigieux, y mêlant une foule d'anecdotes qui touchent à la grande comme à la petite histoire. 

Des fêtes de Louis XIV, avec ses feux d'artifice qui émerveillent l'Europe, à Stéphane Mallarmé enterrant ses chats auprès du grand bassin, il nous montre le Versailles éternel, où chaque bosquet abrite un trésor.

Il nous révèle aussi le Versailles actuel, reconquis, à force de passion et de travail, sur la tempête de 1999. 

Muni d'une documentation précise et souvent inédite, Alain Baraton imbrique librement passé et présent, autobiographie et histoire, et nous confie son merveilleux jardin secret. 

Extrait : A propos de Louis XV. 

J'imagine bien quel genre de personne il devait être : nonchalant, gourmand, hautain, et bien sûr un extraordinaire coureur de jupons : et chacun sait qu'ils étaient nombreux à cette époque ! On raconte qu'un cardinal lui reprochait ses frasques sexuelles, en lui disant sans cesse, d'un ton lassé et accusateur à la fois : « Majesté, la Reine, la Reine. » Le monarque finit par s'inquiéter des reproches du car­dinal : il n'est jamais bon de laisser libre cours aux rumeurs, même quand on est roi. Et puis je soup­çonne le roi d'avoir eu peur car, même au siècle des Lumières, la peur de l'enfer est une réalité à laquelle un roi de droit divin ne pouvait échapper. Louis le débauché l'invite à souper et à dîner à Trianon pour quelque temps. Voilà un honneur qui ne se refuse pas, et notre cardinal devait déjà se voir en nouveau Mazarin... L'homme d'Eglise se retrouve seul à table. Interloqué, il est d'autant plus perplexe que, à chaque repas, on lui sert de la dinde, qui plus est tou­jours accommodée de la même manière. Enfin Louis XV paraît et le cardinal s'étonne :

-  Majesté, je ne comprends pas : de la dinde, toujours de la dinde, rien que de la dinde !

Et le roi de lui répondre :

-  La Reine, toujours la Reine, rien que la Reine !

18:45 Écrit par Lucky Skywalker dans Lecture | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : versailles, louis xv, baraton |  Facebook |