29/04/2007

Promenade à Linkebeek: la Wijnbronbeek Wandelpad

Au sud de l’agglomération bruxelloise, la petite commune de Linkebeek peut être le point de départ de belles promenades. La place de Linkebeek et la petite église Saint-Sébastien, typique du XVIIIème siècle, ne manquent pas d’attrait.

 IMG_0001

  

L’endroit le plus connu de Linkebeek est certainement la Vallée des Artistes. C’est là que démarre la promenade dénommée Wijnbronbeek Wandelpad, parfaitement fléchée, et qui dure environ 1h30. Cette promenade vous fera aussi découvrir le Kleebos et le Parc Schavys.

IMG_0429a


 

carte

L’itinéraire de la promenade du Wijnbronbeek est disponible sur Google Maps.

Cliquez sur les miniatures pour afficher les photos.

IMG_0399~1

IMG_0399~1a

IMG_0399~1a10

IMG_0399~2

Contourner l’église St-Sébastien (1773) sur la gauche.

Descendre la rue de l’église…

… puis un escalier abrupt

IMG_0401~1

IMG_0455~1

IMG_0402~1

On tourne à droite puis à gauche le long d’un petit ruisseau.

A aperçoit à droite une chapelle.

A gauche un immense portail en fer forgé…

IMG_0402~11

IMG_0402~21

IMG_0403~1

… donne accès à une propriété privée gardée par un immense oiseau blanc.

On admire les détails de la grille d’entrée de cette prompriété.

C’est là, juste à côté que démarrage la Vallée des Artistes.

IMG_0408~1

IMG_0404~1

IMG_0411~1

Ce grand ravin humide remonte très rapidement en se rétrécissant.

Les arbres forment en été une voûte qui cache le ciel.

Arrivé en haut, on continue par la rue de Hollebeek, gardée par un immense cheval en bois.

IMG_0412~1

IMG_0414~1

IMG_0415~1

Lorsque la route tourne à gauche…

…on emprunte à droite la rue de Rhode, bordée d’arbres.

On remarque à gauche une propriété…

IMG_0416~1

IMG_0422~2

IMG_0424~1

…avant de poursuivre dans des champs et prairies vallonnées jusqu'au Kleetbos.

Au carrefour suivant, on pénètre à droite à l’angle du bois entre le sentier du Bois et la rue de Rhode.

On suit les balises en restant dans le creux du vallon pour arriver bientôt dans une vaste clairière.

IMG_0426~1

IMG_0432~1

IMG_0437~1

Nous sommes ici dans le Parc Schavys.

Sur la droite un bouquet de saules têtards orne le milieu d’une prairie.

On continue tout droit le long d’un sentier vallonné qui atteint la rue Dwersbos que l’on emprunte à droite.

IMG_0434~2

IMG_0433~1

IMG_0444~1

On oblique à droite dans la Drève des Bruyères.

On emprunte ensuite un sentier qui descend à droite en longeant des étangs. C'est le royaume des grenouilles et des blaireaux.

On revient sur l’autre versant du parc Schavys, puis on oblique deux fois à gauche pour gagner le Bospad, longé de maisons des années 30.

IMG_0446~1

IMG_0451~1

IMG_0456~1

On rejoint la rue d’Hollebeek que l’on descend sur quelques mètres avant d’emprunter, à droite, un petit sentier presque invisible.

Ce sentier parcourt l’arrière des jardins en dominant la Vallée des Artistes que l’on a suivi au début de la promenade.

On revient au départ de la Vallée des Artistes, sur la Kasteelstraat dominée par le cœur de Linkebeek.

IMG_0459~1

IMG_0462~1

IMG_0463~1

On emprunte à gauche le Fonds Dehaes, bordé de quelques maisons anciennes.

Cette rue contourne la colline du village sur laquelle s’implantent quelques belles propriétés.

On arrive à une petite chapelle blanche entourée d’arbres.

IMG_0464~2

IMG_0472~1

Juste avant celle-ci, un escalier typique remonte vers le cœur du village.

Et on retrouve l’église de Linkebeek, point de départ de la promenade.

19:45 Écrit par Lucky Skywalker dans Randonnées | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : photo, balade pedestre, randonnee, linkebeek |  Facebook |

26/04/2007

Balade pédestre à Asse.

Asse 006

map02La commune de Asse est située au Nord-Ouest de l’agglomération bruxelloise, à quelques kilomètres de l’autoroute vers la côte.

 

Au départ de la gare de Asse, cette promenade de 7km environ vous entraîne à travers la région des collines.

La carte détaillée de cette promenade ainsi que la photo aérienne sont disponibles sur Google Maps.

Itinéraire de la promenade: (cliquez sur les photos pour les agrandir)

 

-         Face à la gare, prendre la Bergestraat qui, à hauteur de parc, vire à gauche.

 

-         Prendre la Potaerde sur la droite, puis tout de suite à gauche un sentier qui conduit jusqu’à la Petrus Ascanusstraat que l’on prend sur la droite (photos 1 et 2). A un carrefour, on poursuit la même rue sur la droite.

 

-         A hauteur d’une chapelle qui apparaît sur la droite (photos 3 et 4), on continue toujours dans la même rue ; beau panorama sur la gauche.

 

-         La route oblique sur la gauche et on tourne tout de suite à droite dans la Hoogpoortstraat ; plus loin, un beau panorama apparaît sur la droite, juste avant une potale en pierre (photos 5 et 6).

 

-         Le chemin forme un coude à l’entrée du château Hoogpoort et de sa conciergerie ; descendre la route entre les champs à gauche et le parc du château à droite (photo 7).

 

-         Après avoir obliqué à droite, la route descend entre des talus.

 

 

Asse 001

 

Asse 002

 

Asse 003

 

(1) Ferme ancienne dans la Petrus Ascanusstraat.

 

(2) Ferme rénovée dans la Petrus Ascanusstraat.

 

(3) Chapelle dans la Petrus Ascanusstraat.

 

Asse 004

 

Asse 007

 

Asse 008

 

(4) Intérieur de la chapelle dans la Petrus Ascanusstraat.

 

(5) Potale le long de la Hoogpoortstraat.

 

(6) Statuette dans la potale le long de la Hoogpoortstraat.

 

Asse 009

 

Asse 0010

 

Asse 0011

 

(7) La Hoogpoortstraat à hauteur du château.

 

(8) Maison près de la Hoogpoortstraat.

 

(9) Les saules le long de la Hoogpoortstraat.

 

Asse 0012

 

Asse 0013

 

Asse 0014

 

(10) Le ruisseau Ijenbeek longe la Hoogpoortstraat.

 

(11) Chapelle le long de la Kruisborre Wandelpad

 

(12) Chapelle le long de la Kruisborre Wandelpad

 

Asse 0015

 

Asse 0016

 

Asse 0017

 

(13) Chapelle le long de la Kruisborre Wandelpad

 

(14) Chapelle le long de la Kruisborre Wandelpad

 

(15) Banc face à une chapelle de la Kruisborre Wandelpad

 

 

-         Au carrefour, dans le bas (photo 8), la rue oblique à gauche et est encadrée de saules puis longée par le ruisseau Ijenbeek (photo 9).

 

-         Continuer tout droit dans un chemin de terre qui longe le ruisseau ; on traverse un petit bois, puis le chemin quitte le ruisseau pour obliquer à droite, longer des prairies puis se diriger vers une zone industrielle.

 

-         Face aux bâtiments industriels, on oblique à droite, puis on arrive très rapidement à un carrefour  où on oblique à droite pour emprunter un petit sentier qui traverse les champs puis longe des prairies avant de descendre vers une petite chapelle (photos 13 et 14).

 

-         Ici, on pourra faire un petit détour pour admirer une série de petites chapelles situées le long d’une autre promenade dénommée Kruisborre Wandelpad  (photos 15 à 21) ; on remontera ainsi jusqu’à la Nationale 285 ou Edingsesteenweg avant de faire demi-tour jusqu’à la première chapelle.

 

Asse 0018

 

Asse 0019

 

Asse 0020

 

(16) Chapelle le long de la Kruisborre Wandelpad

 

(17) Chapelle le long de la Kruisborre Wandelpad

 

(18) Chapelle le long de la Kruisborre Wandelpad

 

Asse 0021

 

Asse 0022

 

Asse 0023

 

(19) Chapelle le long de la Kruisborre Wandelpad

 

(20) Kruisborre Kapel

 

(21) Kruisborre Kapel

 

Asse 0024

 

Asse 0025

 

Asse 0026

 

(22) Kruisborre Kapel

 

(23) Kruisborre Kapel

 

(24) Mazier

 

Asse 0027

 

Asse 0028

 

Asse 0029

 

(25) Au croisement de la Mazier et de la Museumstraat

 

(26) Museumstraat

 

(27) Museumstraat

 

Asse 0030

 

Asse 0031

 

Asse 0032

 

(28) Terlinden-Vijverweg : le château Hoogpoort

 

(29) Château de Asse (restaurant)

 

(30) Pavillon du parc du château de Asse.

 

 

-         De retour à la première chapelle, on reprend l’itinéraire initial et on remonte très rapidement jusqu’à une grande chapelle : la Kruisborre Kapel (photos 22 à 25).

 

-         On emprunte la route macadamisée sur la droite et on longe de belles petites fermes et maisons rénovées (photo 26) ; on continue à gauche sur la Muzeumstraat, à hauteur d’un bel ensemble de fermes rénovées (photos 27 et 28) ; cette rue sinue à travers la campagne le long de belle demeures (photo 29).

 

-         Dans le bas de la rue, obliquer à droite puis tout de suite à gauche dans le Terlinden-Vijverweg qui longe les étangs du château Hoogpoort que l’on aperçoit entre les feuillages (photo 30).

 

-         Au bout du Terlinden-Vijverweg, obliquer à droite ; très rapidement, la route remonte à gauche pour longer des étangs puis traverser la campagne

 

-         On atteint un nouveau lotissement ; on oblique tout de suite à droite puis on prend la Pastinakenstraat à gauche.

 

-         On laisse la Potaerde à droite pour remonter la rue le long des installations sportive de la commune. Un peu plus haut, on entre à droite dans le parc du château de Asse, transformé en restaurant (photo 31).

 

-         A hauteur de différents pavillons du parc, on retrouve la Parklaan qui conduit à la Bergestraat au bout de laquelle se trouve la gare de Asse, point de départ de la promenade.

 

 

Asse 005

L'itinéraire de cette promenade est extrait du "Guide de Promenades Vertes aux alentours de Bruxelles", publié sous la direction de Pierre Loze aux éditions Eiffel - 1992 - ISBN 2-930010-08-8.

Vous pouvez consulter l'album de toutes les photos de cette promenade pédestre sur AOL Album Photos en cliquant sur le lien ci-dessus puis sur la photo ou sur le bouton "Afficher l'album", une inscription préalable n'étant pas nécessaire.

18:00 Écrit par Lucky Skywalker dans Randonnées | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : photo, asse, randonnee, balade pedestre |  Facebook |

19/04/2007

Promenade Breughel à Dilbeek

La "Bruegel Wandelpad" est un itinéraire de promenade très facile et particulièrement bien balisé. Au départ de l'église de Sint-Anna-Pede, vous pouvez parcourir un peu moins de 7 km dans la campagne qui entoure ce village et celui de d'Itterbeek. Ce circuit est jalonné de panneaux présentant des oeuvres de Breughel qui fut très souvent inspiré par les scènes pittoresque de la vie campagnarde de la région.

carte~1

 

Le plan figurant ici est extrait d'une brochure intitulée "Dilbeek Bruegelwandeling" publiée en néerlandais par la commune de Dilbeek et que l'on peut télécharger au format PDF.

Voici quelques photos prises le long de cette promenade: cliquez sur les images pour les agrandir.

Copy of st-anna-pede 042~1

Copy of st-anna-pede 007~1

st-anna-pede 003~1

 

st-anna-pede 008~1

 

st-anna-pede 019a~1

 

st-anna-pede 015~1

 

Copy of st-anna-pede 022~1

 

Copy of st-anna-pede 025~1

 

Copy of st-anna-pede 023~1

 

Copy of st-anna-pede 026~1

 

Copy of st-anna-pede 037~1

 

Copy of st-anna-pede 027~1

18:45 Écrit par Lucky Skywalker dans Tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee |  Facebook |

29/11/2006

Pyrénées: le Chemin de la Mâture.

Mature00
Dans les Pyrénées, près d’Etsaut, une falaise abrupte des Gorges de l’Enfer est entaillée par une fabuleuse gouttière creusée à main d’homme…

 

En 1660, Louis XIV décida de créer une véritable marine de guerre. Etant donné les guerres qui dévastaient les régions boisées du nord de la France, on se tourna vers les Pyrénées Occidentales et la vallée de l’Aspe pour développer l’exploitation forestière. Tout un réseau de « chemins de la mâture » fut ainsi créé par les ingénieurs de la marine pour descendre les troncs vers Bayonne.

 

mature1

 

Mature01aL’exploitation du bois commença ainsi dès 1677 dans la forêt de Lhers pour connaître son apogée sous Louis XV. La forêt du Pacq, entre Etsaut et Urdos, fut l’une des dernières à être exploitée. Le transport du bois présentait cependant une difficulté dans cette vallée : la traversée du ravin de Sescoué, appelé aussi Gorge de l’Enfer, barré par une falaise abrupte.

 

L’ingénieur Paul-Marie Leroy décida donc de creuser à même la roche de cette falaise verticale un chemin de la mâture de 4 mètres de large et de 4 mètres de haut sur plus d’un kilomètre de long. Ce chemin fut terminé en 1772. L’exploitation de la vallée de l’Aspe se termina 6 ans plus tard par épuisement du bois et il fallu plus de cent ans pour que la forêt repousse.

 

Mature02aOn imagine mal que cette entaille fut parcourue par des attelages de bœufs descendant des troncs de sapins entiers parfois long de plus de 30 mètres afin de constituer les futurs mâts de la Marine royale. Les troncs étaient ensuite liés pour constituer des radeaux qui flottaient jusqu’au port d’Athas puis ceux d’Oloron et de Bayonne.

 

Aujourd’hui, ce chemin est parcouru par le GR 10 qui surplombe le vide de 200 mètres pour se diriger vers les lacs d’Ayous.

 

 

Liens:

Le chemin de la Mâture : superbe site perso de Thérèse et Denis Vyn avec des photos superbes et des détails sur le port d’Athas et les radeaux de bois

 http://www.randophoto.com/BearnCheminDeLaMature.html

A fleur de Pau : photos et cartes.

http://www.afleurdepau.com/64/mature/site.htm

Randonnées dans les Pyrénées et à l’île de la Réunion : site perso de Bernard Bohn avec photos et itinéraire.

http://perso.orange.fr/bernard.bohn/html_montagne/chemin_mature.htm

NetRando : itinéraire en format pdf et waypoints pour GPS

http://www.netrando.fr/fr/direct/ETSAUT001.htm

 

 

mature

 

 

21:58 Écrit par Lucky Skywalker dans Randonnées | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee, tourisme |  Facebook |

05/06/2006

Ascensions du Mont Ventoux

Le Ventoux est un mont. Ce n’est pas un col. Si on y grimpe, c’est pour y aller. Ce n’est pas pour y passer… Sentinelle aux portes de la Provence, le Mont Ventoux se contourne facilement puisqu’il ne fait que 25km de long sur 15km de large. Si on y grimpe, c’est pour l’exploit sportif ou, par beau temps, pour y contempler, à 1912 mètres d’altitude, un paysage magnifique qui va des Alpes à la Méditerranée et aux Pyrénées.

 

La plus ancienne ascension du Mont Ventoux, réalisée le 25 avril 1336, fut relatée par Pétrarque (1304-1374) dans l’une de ses lettres devenue un véritable conte moralisateur.

 

Aujourd’hui, ce sont surtout les cyclistes qui réalisent cette ascension classée au top 10 des plus beaux sommets de France. Il faut bien choisir son jour pour éviter le vent et le froid qui restent les pires ennemis lorsque l’on atteint le sommet dénudé de la montagne, après 1h30 à 2h30 d’effort pour parcourir 20 à 25km d’une pente de 9 à 11%...

 

Il faut aussi choisir son itinéraire en fonction de sa forme : de Sault, de Malaucène ou de Bédoin. C’est cependant l’ascension par Malaucène qui reste la plus belle par ses paysages, ses points de vue et l’aménagement de la route. A mi-chemin, une halte au Mont Serein (par Malaucène) ou au Chalet-Reynard (par Sault et Bédoin) sera sans doute la bienvenue avant les derniers kilomètres.

Ascension par Sault : la plus facile mais la plus longue

 

Versant :

Est

Départ :

Sault

Distance :

26 km

Dénivelée :

1187 m

Pente moyenne :

4,7%

Pente maximale :

9%

Ascension par Malaucène : la plus belle

 

Versant :

Nord

Départ :

Malaucène

Distance :

21 km

Dénivelée :

1535 m

Pente moyenne :

7,3%

Pente maximale :

10%

Ascension par Bédoin : la plus difficile

 

Versant :

Sud

Départ :

Bédoin

Distance :

21,5 km

Dénivelée :

1610 m

Pente moyenne :

7,5%

Pente maximale :

11%

Nos ascensions 2004 :

 

 

 

 

L’équipe :

 

Eric, Jamal, Jean-Paul, Luc, Michaël, Mike

La logistique :

Gabrielle, Magda, Stéphane

Les records :

1h15 – 6 ascensions en 6 jours

 

 

 

Nos photos :

 

 

 

 

 

 

Préparatifs

 

 

 

 

23 photos

 

 

 

 

Ascension par Sault

 

 

 

 

66 photos

 

 

 

 

Ascension par Malaucène

 

 

 

 

70 photos

 

 

 

 

Ascension par Bédoin

 

 

 

 

19 photos

 

 

 

 

Dernière ascension

 

 

 

 

24 photos

 

 

 

Un peu de tourisme :

 

 

 

 

 

 

Mollans-sur-Ouvèze

 

 

 

 

27 photos

 

 

 

 

Vaison-la-Romaine

 

 

 

 

139 photos

 

 

 

 

La vallée du Toulourenc

 

 

 

 

53 photos

Liens :

 

 

Le Mont Ventoux

Destination Ventoux

Le Vaucluse

Pétrarque 

Archives des côtes d’Europe 

Viamichelin 

Institut Géographique National

22:47 Écrit par Lucky Skywalker dans Vélo | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : velo, photo, randonnee |  Facebook |

31/05/2006

Le vélo à cul nu

 

 

 

 

L’un de mes lecteurs c’est montré fort déçu de ne pas trouver dans mon blog  plus de photos de vélos et de… fesses. C’est que la vignette à ce jour présente dans la marge de gauche laisse présager beaucoup de choses, mais que, en cliquant dessus… il ne se passe rien !

 

Aussi, puisque ce lecteur a jugé mon blog « très mauvais » et beaucoup trop intello pour lui, je répare aujourd’hui la chose en lui offrant, ainsi qu’à tous mes autres lecteurs, une page dédiée au vélo et à la fesse. De toute façon, cela ne fera pas de tort à ma popularité sur le web et à l’indexation des moteurs de recherche qui, comme tout le monde le sait, repèrent plus facilement les pages où il est question de sexe et de cul… (voilà c’est fait, j’ai réussi à mettre les mots qui convenaient sur mon blog !)

 

 

 

 

 

Si vous souhaitez en (sa)voir plus sur la question, sachez que l’association « World Naked Bike Ride » organise des balades à vélo dans le plus simple appareil : à Bruxelles, elle sera organisée le 10 juin prochain. N’oubliez pas de prendre le vôtre (d’appareil) si vous participez ou assistez à cette manifestation et envoyez-moi les photos pour que je puisse les coller dans ce blog.

 

Et si vous faites du vélo et que le soleil venait à briller un peu, n’hésitez pas à mettre la tenue adéquate et à m’envoyer aussi votre photo avec votre plus bel engin (je parle du vélo). Et si ça marche, ce blog deviendra grâce à vous l’un des plus populaires de la blogosphère !...

 

Pour démarrer votre échauffement en fanfare et pendant que vous consultez les liens ci-dessous, écoutez plutôt la chanson « Sur un Vélo » de Loumy. Et laissez les fesses l’effet se faire…

 

 

 

 

 

http://www.worldnakedbikeride.org/

http://www.wnbrbelgium.be/fr.html

http://agirici.free.fr/article.php?id_article=509#sommair...

http://www.ciclonudista.net

http://www.barewitness.org/worldnakedbikeride04.html

http://www.nakedprotesters.com/

http://www.eduardkoller.com/poze/2004worldnakedbikeride/

http://www.indymedia.org.uk/en/2003/06/272665.html

http://www.loumy.net/chanson-velo.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

21:11 Écrit par Lucky Skywalker dans Vélo | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : humour, sexy, velo, randonnee |  Facebook |

30/05/2006

Promenade à Alost

 

 

 

 

1.

 

Départ au parking du cimetière (Kerhoflaan). Emprunter le sentier à droite du portail de l’entrée du cimetière et longer vers la gauche la prairie et l’arrière des jardins. On rejoint la Sint-Jobstraat que l’on emprunte sur la gauche

 

 

2.

 

On passe devant la chapelle blanche de Saint Job avant d’atteindre le château de Regelsbrugge que l’on aperçoit sur la gauche.

 

 

3.

 

Face au château de Regelsbrugge, on oblique vers la droite et on emprunte l’ancienne drève du château, bordée de hêtres. On oblique à droite dans le Marktweg et on rejoint la Karel van de Woestijnestraat qui débouche sur la Kapucijnenlaan, sorte de boulevard périphérique

 

 

4.

 

On traverse la Kapucijnenlaan pour rejoindre la Beekveldstraat qui longe l’ancien site des Filatures Impériales. On oblique à gauche dans la Sint Job Kalfstraat avant d’obliquer à gauche dans la Keizerlijk-Plein.

 

 

5.

 

On longe la Keizerlijk-Plein plantée d’arbres (ancienne Place Impériale à l’époque napoléonienne) et on oblique à droite dans la Boterstraat qui conduit au Hopmarkt. On continue tout droit par la Sint-Jorisstraat, une ruelle piétonne qui débouche dans la Zoutstraat et se prolonge tout droit par la Sluierstraatje qui conduit jusqu’à l’église Saint-Martin.

 

 

6.

 

On oblique à gauche dans la Kerkstraat pour rejoindre la Grand Place dominée par la Maison échevinale (ancien hôtel de ville du XIIIe siècle), le beffroi (terminé en 1460) et la Gebiedshuisje (ajoute gothique). On s’arrêtera aussi pour contempler la statue de Thierry Martens, l’imposant Hôtel d’Egmont (1777) et l’actuel hôtel de ville de style néo-classique et sa cour intérieure de style rococo.

 

 

7.

 

A gauche de la Maison échevinale, on emprunte la Kattestraat. Sur la gauche, la chapelle du Saint-Esprit (1470) a été transformée en boutique de mode… On atteint l’Esplanade-Plein entourée de quelques immeubles en Jugendstil.

 

 

8.

 

Sur cette place, on oblique vers la droite dans la Stationsstraat, bordée de maisons de maîtres, qui conduit jusqu’à la gare construite en 1856 dans le style d’un château médiéval.

 

 

9.

 

Devant la gare, on oblique vers la droite dans l’Albert Liénardstraat qui conduit jusqu’au Graanmarkt où une ancienne halle au grain a été transformée en Athénée Royal. Plus loin, la Kapellestraat où l’on remarquera au n°10 l’Hôtel van Langenhove et au n°8 l’ancien couvent des Sœurs Noires.

 

 

10.

 

On emprunte sur la gauche la Molenstraat qui passe devant le centre culturel De Werf avant d’atteindre la place et l’église du même nom au bord de la Dendre.

 

 

11.

 

On tourne à droite dans la Burchtsraat avant d’obliquer dans la première petite rue à droite qui passe derrière le centre culturel et rejoint le Oude Vismarkt près de laquelle se trouve le musée municipal installé dans les bâtiments conventuels de l’ancien hôpital. De l’église Saint-Martin, construite en 1480 en style gothique brabançon, on emprunte la Ponstraat le long de laquelle on remarquera le n°2 (Erve de Stove – 1477), le n°7-13 (collège St-Joseph), le n°31 (maison néo-gothique de 1875), les n° 51-57 (ancien carmel) et le n° 76 (ancienne cure du béguinage – 1676). On pourra faire un petit détour sur la gauche vers le béguinage transformé en cité sociale mais où l’on remarquera une petite chapelle néo-baroque (1872) et l’église Ste-Catherine de style classique (1787-1797). On traverse le Houtmarkt pour continuer tout droit jusqu’à la Burgemeesterplein.

 

 

12.

 

Le parc a été conçu par l’architecte J.Breydel pendant la Première Guerre mondiale afin de soustraire les ouvriers aux réquisitions des Allemands. On pourra se balader autour des étangs ou s’arrêter quelques instants dans la plaine de jeux et à sa buvette avant d’obliquer verts la droite. On passe à l’extrémité d’une grande pièce d’eau rectangulaire décorée de grands vases sculptés et, après avoir franchi une grille, on passe au centre d’une grande plaine avec des terrains de sports.

 

 

13.

 

Après avoir traversé la Blanckaertdreef, on pourra pénétrer dans le Osbroeck, site naturel de 70 hectares au centre duquel on pourra escalader le Docusberg (voir le panneau d’information à l’entrée du site)

 

 

14.

 

On rejoint la Geraardbergsestraat que l’on emprunte vers la droite jusqu’au rond-point dénommé De Haring. On emprunte la Debethunelaan jusqu’au cimetière, point de départ de la promenade

 

 

Promenade d'après « Le Guide Ippa des Villes de Belgique » de Julien Van Remoortere (Editions Lannoo).

 

Consultez l'album photos de cette promenade à Alost.

 

 

Carte d’après l’ «Atlas des Villes – 100 plans des villes les plus importantes » - Cartographie Europlanning NV – Standaard Uitgeverij

 

19:39 Écrit par Lucky Skywalker dans Randonnées | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : randonnee |  Facebook |